Bilan / Chauds

[D. Chessel - 2014-11-24 - http://aquaroue.fr/html/c44.html]

Les rouges, les oranges et les jaunes forment avec les terres la zone des chauds (340-65). La saturation a dans cette zone une amplitude potentielle maximum. La zone couvre moins d'un quart du cercle et une quantité énorme de pigments. Un grand nombre de lignes de mélanges magentas-jaunes traversent la zone. La forme générale est celle des lignes de saturation constante (arcs de cercles). Toutes les teintes sont reproductibles de plusieurs façons. On retiendra les bornes de saturation :

part4_bilan_chauds_bilan_chauds1jpg

Les bornes de la zone des chauds. M, J et la courbe de saturation maximale M+OR et OR+J. On note en bas à gauche que le rose de PV19 permet d'étendre les limitations de cette palette.

A propos du PV19 rose, la figure illustre les commentaires de Bruce MacEvoy : It mixes very bright warm colors and violets, and is valuable as a "primary" magenta in a limited palette. Winsor & Newton permanent rose stands out as the most saturated, strongest tinting and one of the warmest among the rose paints available. La borne est presque atteinte par le mélange M+J, ce qui témoigne clairement de l'unité de l'ensemble des couleurs chaudes.

En prenant un jaune moins saturé, en l'occurrence un mélange de J et de GG, et un rouge on obtient des rouges-oranges-jaunes de saturation légèrement moindre :

part4_bilan_chauds_bilan_chauds2jpg

Second niveau de saturation des chauds.

Juste en dessous, la ligne M-GG témoigne à nouveau de l'unité de ces teintes :

part4_bilan_chauds_bilan_chauds3jpg

Troisième niveau de saturation des chauds. Il est ici moins question de collectionner les nuances que d'apprendre à voir le couple teinte-saturation. A noter aussi que la présence de deux jaunes de saturation du=ifférente (J et GG) est plus productive que deux jaunes de teinte différente (J et NG).

Descendons encore d'un cran en introduisant le marron de pérylène (MP) :

part4_bilan_chauds_bilan_chauds4jpg

Rouges-oranges-jaunes désaturés à partir de MP.

On pourra préférer le mélange MP-GG pour fuir le granualtion :

part4_bilan_chauds_bilan_chauds41jpg

Le violet mauve (VM) est un magenta désaturé. Il se combine avec un jaune de même saturation, par exemple GG désaturé avec BO (bleu outremer) suivant la même règle :

part4_bilan_chauds_bilan_chauds5jpg

Rouges-oranges-jaunes très désaturés à partir de MP.

Au niveau extrême de désaturation, on a retenu V+VD :

part4_bilan_chauds_bilan_chauds6jpg

Niveau extrême de désaturation des rouges et des oranges. Pour les jaunes on utilisera le BO comme désaturateur d'un pigment jaune pour complèter le résultat.

Gardons encore de ce schéma qu'on ne fabrique pas (à l'aquarelle, en synthèse soustractive) du violet avec du rouge, comme on croit souvent, mais qu'on fabrique du rouge avec du violet. On ne saurait mieux justifier que la primaire est le magenta.

'
'