Bilan / Violets

[D. Chessel - 2014-11-24 - http://aquaroue.fr/html/c43.html]

Les violets regroupent bleus rouges, violets, mauves et magentas entre BO (bleu outremer) et M (magenta)

part4_bilan_violets_bilan_violets1jpg

La zone des violets bornée par la ligne de saturation maximale (M+BO) et les rayons de la roue M+36 et BO+VD.

Comme la zone verte, en face, elle est pauvre en pigments, grande en taille (230-340°) et fortement réduite par la représentation choisie pour étendre la zone des teintes chaudes. Elle a subi ce sort pour rendre les lignes jaunes-bleus pratiquement rectilignes. Il faut bien dire qu'on cherche plus un souvent vert qu'un violet et que la chlorophylle a façonné le cerveau humain. Nous avons vu que les rouges (couleur tertiaire) font de fort mauvais violets. On pourrait penser partir d'un violet. Le violet se mélange à tous les autres mais sa force teintante est sans nuance. Du côté rouge on n'a que des variantes très désaturées et sans intérêt.

Le magenta (M PR122) est la tour de contrôle de la zone des violets. Les mélanges sont bons avec tous les autres pigments, exception faite du PG 50 qui n'aime décidément pas les rouges : 

lignes_ligm50jpg

Ligne M-50. Des traces de séparation des pigments apparaissent dans les mélanges M-50.

Mais cela est de peu d'importance. M se mélange bien avec tous les bleus et les verts. En particulier :  

part4_bilan_violets_bilan_violets4jpg

Lignes M-B et M-7, comparées à M-BO.

Magenta avec un bleu ou un vert quelconque peut redonner un violet arbitraire. En voici une illustration :
part4_bilan_violets_bilan_violets6jpg
Ligne M-50 reproduite avec mélange B+7 sans les effets d'incompatibilité.

D'où l'idée qui peut surprendre qu'on n'a pas besoin de violets pour faire des violets, ce qui ne signifie pas qu'on n'a pas besoin de violet. Une fois encore un pigment est une fonction (ou plusieurs), pas une teinte (peu ou prou attrayante). Il nous reste un modèle simple de la zone pour la palette étudiée :

part4_bilan_violets_bilan_violets5jpg

Pour obtenir un violet. On peut ajouter à ce schéma V+BO pour obtenir un niveau supplémentaire ou V+50 pour des violets bleus pastellisés. Pour les violets bleus, toujours partir d'un bleu.

Ce point de vue basé sur la base M introduit cependant une forte dissymétrie entre les violets bleus et les violets rouges. La zone de transition entre roses, bruns rouges et violets est difficile d'accès. On rajoutera, pour être complet une manière efficace de désaturer des magentas :
part4_bilan_violets_bilan_violets7jpg
Triangle M-BO-VD (magenta-bleu outremer-brun van Dyck) : pour explorer la transition chauds-violets à tous les niveaux de saturation.

'
'