Lignes / jaune-vert

[D. Chessel - 2014-11-24 - http://aquaroue.fr/html/c26_1.html]

Nous avons trois jaunes (J, NG et GG) et trois verts (36, 7 et 50). On peut se demander comment réduire les possibles tout en gardant la diversité des résultats. Les lignes jaunes - 50 (turquoise de cobalt clair) demandent à être précisées. Commençons par NG : 

lignes_ligng50jpg

La ligne des teintes obtenues à partir de NG par ajout de 50 est droite.

Pour J :  

lignes_ligj50jpg

Un défaut de saturation est visible sur la ligne J-50.

Pour GG :  

lignes_liggg50jpg

La ligne GG-50 aurait dû être complétée en faisant des mélanges 50+GG pour une représentation convenable des excellentes possibilités de mélange des deux pigments.

Avec 36, NG donne :  

lignes_ligng36jpg

La ligne NG+36 est commentée dans le chapitre sur les verts.

Avec 36, J donne :  

lignes_lignej36jpg

La ligne J+36 est refaite après un premier essai.

Quant à GG :  

lignes_liggg36jpg

De même que dans un essai précédent qui pouvait paraître douteux, la ligne GG+36 est instable, ce qui prouve au moins que GG n'est pas simple à utiliser au moins dans ce mélange. premier essai.

Pour le troisième vert (7) on trouvera ailleurs une image de GG+7.

Pour NG : 

lignes_lig7ngjpg

La ligne NG - 7 est droite.

Avec SN, nous avons : 

lignes_ligsnvertsjpg

Parties des lignes SN-7 et SN-36.

En réunissant toutes ces observations, on peut conclure que les lignes jaunes-vertes sont globalement rectilignes et largement redondantes :  

lignes_ligjaunesvertsjpg

Lignes de mélange entre jaunes et verts : bilan.

'
'