Lignes / Vert-Violet

[D. Chessel - 2014-11-24 - http://aquaroue.fr/html/c22.html]

Quelle idée de mélanger du vert et du violet ! Les lignes verts-violets passent dans la zone bleue et il est intéressant de préciser les teintes obtenues. On a trois verts (36, 7 et 50) et trois violets (au sens large) V, VM et M. Peut-on faire quelque chose du mélange de ces deux catégories ? Peut-on parler de propriétés des mélanges de ces deux catégories ?

Le premier essai a porté sur 36 et V : 

lignes_ligne36vjpg

La ligne 36-V ( une autre version) est très précisément suivie sur la roue.

Entre 7 et M on a : 

lignes_ligne7mjpg

La ligne 7-M donnent des bleus régulièrement disposés en teintes et très désaturés. Voir un autre essai dans le cadre des violets.

Il n'est donc pas aberrant de faire de tels mélanges. On les reprend avec la roue plus précise. Le PG50 est manifestement saturant avec V car il déplace la luminosité : 

lignes_lig50vjpg

Mais la ligne 50 - VM est parfaitement rectiligne : 

lignes_lig50vmjpg

50 et VM : rencontre de deux pigments éclairant.

La ligne 50-M n'ajoute rien, si ce n'est des marques d'un mélange difficile. V et VM tolèrent bien les verts. On peut le confirmer avec 7 (phtalo tendance bleue) : 

lignes_lig7vjpg

La ligne 7-V avec la dernière calibration est parfaitement rectiligne.

Dans ces essais, on pourrait être tenté de rajouter le second pigment en quantité suffisante pour voir changer la teinte. On peut aussi progresser en aveugle, et de manière systématique. On peut alors mesurer plus de nuances que l'œil peut identifier et voir l'impact de la moindre trace de pollution des godets !  

lignes_lig7vmjpg

La ligne 7-VM est rectiligne.

In fine, les lignes verts-violets, après précision de l'échelle, sont rectilignes. 50 est un pigment saturant. Ces mélanges donnent toutes les nuances de bleus très désaturés.

'
'