Construction / La teinte d'un pigment

[D. Chessel - 2014-11-24 - http://aquaroue.fr/html/c11a.html]

Notre objectif, pour le moment, est de positionner un pigment par sa teinte sur le roue chromatique. On pourrait croire que c'est simple. Il n'en est rien. Il ne suffit pas de regarder l'étiquette, laquelle ne comporte aucune indication de ce type. Les étiquettes des pigments pour l'aquarelliste portent un nom. L'attribution d'un nom à un tube ou un godet ne suit aucune règle et renseigne fort peu sur le contenu.

Le nom contient une désignation de teinte, jaune, bleu, rouge, ... complétée par une précision sur :

Dans la même gamme on trouvera tous les types de dénomination (par exemple Blocx a un Rouge Pyrrolo, un rouge Blocx, un laque rosé foncé, un quinacridone magenta et un magenta). Entre gamme les comparaisons sont impossibles avant d'avoir ouvert les tubes. Un site art-paints.com donne cependant une teinte à chaque godet. Toutes les nuances de tous les fabricants (58) de toutes les catégories y sont répertoriées.

part1_artspaintjpg

Le site art-paints édite un code couleur (à gauche) pour chaque référence commerciale d'aquarelle, ici New Gambodge le numéro 267 de Winsor et Newton qui s'appelle là jaune nouveau (à droite).

Comment peut-on associer une couleur unique à un godet d'aquarelle, le site ne le dit pas. Mais le résultat est là. RGB veut dire Red Green Blue (le synthèse additive, RVB en français), CMYK veut dire Cyan, Magenta, Yellow, Black (pour les cartouches d'encre, CMJN en français), HTML désigne le code héxadécimal des couleurs des pages web (essayer par exemple la page de proftnj.com qui fait la conversion), on passe de l'un à l'autre par des formules simples. Et l'angle sur la roue ? Encore une formule (pour les curieux) pour passer au code TLS (Teinte Luminosité Saturation, HSL en anglais, Hue Saturation Lightness). Pour l'instant seule le teinte nous intéresse. On reviendra longuement sur le reste. Le tout est encore compliqué par l'existence de plusieurs systèmes HSL qui partagent heureusement la même définition de la teinte. Pour retrouver cette teinte on peut utiliser un logiciel comme La boîte à couleurs ou un convertisseur en ligne comme celui de convertisseur-gratuit.com.
D'où l'idée de ranger les tubes dans l'ordre de leur teinte ainsi récupérée. On a gardé :

part1_leschaudsjpg

Les chauds

part1_lesfroidsjpg

Les froids

part1_lesautresjpg

Les autres

part1_lesanglesjpg

Un résumé de le couleur par la teinte.

De cette observation, on peut tirer plusieurs remarques.

Ceci n'est que l'expression de la naïveté du débutant devant les présentoirs. Comment aller plus loin ?

'
'